Accueil > Actualités > Sainte Marie-Madeleine : Apôtre des Apôtres
Sainte Marie-Madeleine : Apôtre des Apôtres

Depuis peu, la fête de Sainte Marie-Madeleine, le 22 juillet, est célébrée comme une Fête liturgique, conformément à une décision de Pape François. En juin, le Vatican avait annoncé l’élévation de la Sainte Marie-Madeleine au rang de Fête liturgique dans le calendrier et non plus de Mémoire obligatoire. C’est une façon de mettre à l’honneur celle appelée par saint Grégoire le Grand « témoin de la miséricorde divine » et par saint Thomas d’Aquin «  l’apôtre des apôtres ».

Qui est sainte Marie Madeleine ?

Après la Sainte Vierge, Marie Madeleine -Marie de Magdala- est la plus grande sainte de l’Évangile et les chrétiens lui ont toujours voué un culte fervent.

« Pécheresse », elle a été délivrée par Jésus de sept démons, ce qui a délivré surtout en elle une puissance d’amour pour le Sauveur. Marie qui avait versé un parfum précieux sur la tête de Jésus et avait baigné ses pieds de ses larmes, puis essuyé de ses cheveux, gestes d’amour féminin sublime, montrera un amour plus grand encore en restant au pied de la Croix, puis en bravant l’interdit pour aller embaumer le corps de Jésus dans son tombeau.

C’est à elle la première que le Christ manifeste sa résurrection. C’est elle qui en avertit les Apôtres, méritant d’être appelée « l’apôtre des Apôtres ». Lorsque Jésus lui dit :

« Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » (Jn 20, 17)

Cette invitation s’adresse à toute l’Église, pour qu’elle entre dans une expérience de foi capable de dépasser toute appropriation matérialiste et toute compréhension humaine du mystère divin.

Trois femmes en une ?

Si ces faits sont précis dans la Bible, les Évangiles se font plus mystérieux sur d’autres points. Saint Luc précise que Marie-Madeleine a été « libérée de sept démons » (Lc 8, 2), sans autre précision. Ce flou a poussé certains exégètes, comme saint Augustin et saint Grégoire le Grand, à considérer que trois des femmes du Nouveau Testament, Marie-Madeleine, Marie de Béthanie (la sœur de Lazare et de Marthe) et la « pécheresse dans la ville » qui pleura aux pieds de Jésus en lui versant du parfum sur les pieds, ne font en réalité qu’une seule et même femme : Marie-Madeleine.

Sanctuaires

Les grands lieux de prière à sainte Marie Madeleine ont abrité des reliques authentifiées de la sainte. Ce sont la grotte de la Sainte-Baume (Var), la basilique de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (Var), et la basilique de Vézelay (Yonne).

Cette dernière, très dégradée à la Révolution, a retrouvé sa splendeur et sa place historique au départ du pèlerinage de Compostelle.

Source : Famille chrétienne, La Croix et Portail de la Liturgie Catholique et Sacramentelle

Pour en savoir plus

Narthex

V.T-R.

Rendez-vous
22/03
Chemin de croix , Betton
22/03
Vendredi communautaire, Melesse
23/03
Rcf Alpha : Léontine Dolivet, Fréquence 96.3
23/03
Rencontre CE1, SAINT GREGOIRE
25/03
Témoignage autour de sa guérison , Eglise Jeanne d’Arc
29/03
Chemin de croix , Melesse
29/03
Vendredi communautaire, Betton
» Tous les évènements

Accueils Paroissiaux

Betton et Chevaigné / 02 99 55 81 33
Saint Grégoire / 02 99 68 97 67
Melesse et Montreuil-le-Gast / 02 99 66 11 80