Accueil > Actualités > Noel ! Un joli conte ?... ou l’histoire d’un Dieu qui vient partager notre (...)
Noel ! Un joli conte ?... ou l’histoire d’un Dieu qui vient partager notre vie ?

Noël a des aspects merveilleux, qui pourraient faire sourire, ou mettre en doute la réalité de cette fête. Mais la beauté de Noël est dans le sens de cette fête : Dieu qui vient à notre rencontre.

« Il était une fois… »
Nombreux sont les contes qui débutent par ces mots. Et dans ces histoires, la trame est presque toujours la même, on voit l’amour triompher d’un mauvais sort ou l’intelligence vaincre la méchanceté. Qu’il s’agisse de Cendrillon, de la Belle au bois dormant ou du Petit Poucet, le bien est récompensé et l’histoire se finit par le châtiment des méchants et le bonheur des gentils.

Essayons alors d’appliquer cette réalité à Noël :
Il était une fois, en Judée, un enfant né dans une étable parce que Marie et Joseph, ses parents partis pour un recensement, n’avaient pas trouvé de place dans une auberge. Heureusement, un bœuf et un âne réchauffent la mère et l’enfant de leur souffle. Puis, ayant appris cela, des bergers viennent à l’étable apportant qui un œuf, qui de la farine comme nous le montrent les santons. Mieux encore, ce sont des mages venus d’Orient qui arrivent pour offrir des cadeaux somptueux : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. L’enfant est sauvé de la fureur du roi grâce à un rêve fait par Joseph qui emmène la famille en Egypte.

Revenu à Nazareth, l’enfant grandit puis part sur les routes en appelant des hommes à le suivre. Partout où il va, il soigne, guérit, chasse les démons, fait le bien. Jusque là, tout va bien… Mais voilà, cela ne plaît pas aux autorités religieuses : il ne respecte pas la Loi. Alors il va falloir le faire mourir avec l’aide de l’occupant romain ! Après un simulacre de procès, il est cloué sur une croix et meurt. Si nous étions dans un conte, cet enfant devenu adulte ne serait pas mort de cette mort ignominieuse réservée aux bandits. Le Christ est ressuscité, et Il est vivant ! Mais cette Résurrection passe par une Passion douloureuse, loin des récits de conte.

Alors… ?
Peut-être faut-il revenir aux textes qui nous parlent de Jésus, cet enfant né à Noël ?
Jésus lui-même n’a laissé aucun écrit. La seule fois où on le voit écrire, c’est dans le sable… trace éphémère. Les sources chrétiennes qui nous parlent de Lui, sont constituées de textes rédigés par des témoins directs ou indirects, peu de temps après la mort de Jésus : les évangiles, les lettres de Paul, de Pierre et de Jacques et les Actes des Apôtres.

Les évangélistes Luc et Mathieu racontent : « Marie mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire . Dans les environs, se trouvaient des bergers. L’Ange du Seigneur s’approcha et leur dit : « Aujourd’hui vous est né un Sauveur dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur. Et voilà le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire . » »

« Rien de merveilleux, rien d’extraordinaire, rien d’éclatant n’est donné comme signe aux bergers. Ils verront seulement un enfant entouré de langes qui, comme tous les enfants, a besoin de soins maternels ; un enfant qui est né dans une étable et qui, de ce fait, est couché non pas dans un berceau, mais dans une mangeoire. Le signe de Dieu est l’enfant, avec son besoin d’aide et sa pauvreté » . pape Benoit XVI
A Noël, le Fils de Dieu se fait homme !
Dans l’étonnant déroulement de cet événement inouï , le Fils de Dieu s’est fait homme d’abord parce que l’enfant de Bethléem est né pauvre parmi les pauvres qu’étaient les bergers.
Egalement parce qu’enfant, il est faible et sans défense. Jésus vient ainsi parmi les hommes en partageant en tout leur condition humaine, à l’exception du péché.
A Noël, Jésus vient à la rencontre de chacun.

Noël n’est pas ce joli conte, n’est pas virtuel, mais la fête de la venue de Dieu sur terre, de son incarnation. A Noël, les chrétiens célèbrent le mystère de Dieu qui se fait homme pour nous sauver, qui entre dans l’histoire humaine et accepte d’aller jusqu’au bout de son amour pour nous. Un joli conte nous parle de morale où les bons et les méchants sont d’entrée de jeu bien identifiés. L’Evangile nous parle d’amour, d’amour offert à tous ceux qui veulent l’accueillir quand ils le rencontrent, qui s’y convertissent quelle qu’ait été leur vie avant cette rencontre. C’est ce message qui est offert, dans les Ecritures, et tout particulièrement dans ce récit de la Nativité où le Christ vient à la rencontre de chacun.
« Il est une Foi ! »

MJH
Tiré de la C.E.F.
Rendez-vous
17/01
Formation Biblique : plonger dans l’enseignement de Saint Paul à travers la lettre aux Romains, Maison Dolivet Betton
18/01
Soirée louange, Eglise de Saint Grégoire
19/01
Conférence : "Être disciples aujourd’hui", Eglise St-Augustin à Rennes
21/01
Alliance VITA : solidaires des plus fragiles, Rennes
22/01
Réunion du MCR, St Grégoire
22/01
Célébration de prière pour l’unité des Chrétiens, Eglise St-Benoît à Rennes
23/01
Prière de Taizé, Temple Eglise Protestante Unie
24/01
Alpha couple, Rennes
26/01
Festival des JMJ près de chez nous, Saint Pern
26/01
Journée mondiale des lépreux, Eglise de Betton, Chevaigné, Saint Grégoire et Melesse
26/01
Rencontre CE1, Saint Grégoire
26/01
Vêpres orthodoxes, Eglise orthodoxe de Rennes
27/01
Messe dominicale : garderie pour les moins de 3 ans, Saint Grégoire
28/01
Alliance VITA : solidaires des plus fragiles, Rennes
» Tous les évènements

Accueils Paroissiaux

Betton et Chevaigné / 02 99 55 81 33
Saint Grégoire / 02 99 68 97 67
Melesse et Montreuil-le-Gast / 02 99 66 11 80