Accueil > Actualités > Les sept dimanches de saint Joseph
Les sept dimanches de saint Joseph

Cette dévotion peu connue à saint Joseph met en lumière ses joies et ses peines. Par son exemple d’obéissance et de fidélité silencieuse, saint Joseph est une figure essentielle du christianisme. Au fil des siècles, différentes dévotions lui furent consacrées, dont celle des sept dimanches.

Cette pratique trouve ses origines dans l’histoire de deux moines franciscains qui, se retrouvant naufragés pendant trois jours et trois nuits au milieu d’une mer démontée, invoquèrent la protection de saint Joseph. Celui-leur apparut alors, les ramena au rivage, et leur recommanda la dévotion à ses sept allégresses et à ses sept douleurs, promettant sa protection à ceux qui embrasseraient cette pratique.

S’inspirant de cette ancienne coutume, l’Église instaura une dévotion particulière à saint Joseph en consacrant les sept dimanches précédant sa fête, le 19 mars, à la méditation de ses souffrances et de ses joies.

Chaque dimanche sont donc méditées une joie et une peine de saint Joseph, associées chacune à un passage des Écritures. Ces méditations peuvent être l’occasion de faire l’expérience de la lectio divina, cette lecture priante de la Parole, au cours de laquelle on peut essayer d’imaginer ce qu’ont ressenti les protagonistes (en l’occurrence saint Joseph) et faire le parallèle avec des situations de notre propre vie.

Au cours de ces sept dimanches, il est possible de faire appel au grand pouvoir d’intercession de saint Joseph et de lui adresser des intentions particulières en disant par exemple ces courtes prières.

Premier dimanche

Première douleur : Le doute (Mt 1,19)
Première joie : Le message de l’Ange (Mt 1,20)

Prière :

« Saint Joseph, au nom de votre douleur, quand par un sentiment de respect vous pensiez à vous éloigner de Marie, et au nom de votre joie quand l’ange vous dit de la garder pour votre épouse et vous annonça qu’elle serait la Mère du Sauveur, daignez intercéder pour nous. »

Deuxième dimanche

Deuxième douleur : La naissance de Jésus dans la pauvreté (Lc 2,7)
Deuxième joie : La naissance du Sauveur (Lc 2, 10-11)

Prière :

« Saint Joseph, au nom de votre douleur, quand vous cherchez un asile dans les rues de Bethléem, et au nom de votre joie quand vous adorâtes Jésus nouveau-né dans la crèche, daignez intercéder pour nous. »

Troisième dimanche

Troisième douleur : La circoncision (Lc 2,21)
Troisième joie : Le saint nom de Jésus (Mt 1,25)

Prière :

« Saint Joseph, au nom de votre douleur, quand le sang du Divin Enfant coula pour la première fois, et au nom de votre joie quand vous lui donnâtes, de la part du ciel, le nom de Jésus, daignez intercéder pour nous. »

Quatrième dimanche

Quatrième douleur : La prophétie de Syméon (Lc 2,34)

Quatrième joie : Les effets de la rédemption (Lc 2,38)

Prière :

« Saint Joseph, au nom de votre douleur, quand vous entendîtes annoncer que Jésus serait un signe de contradiction, et que le cœur de Marie serait percé d’un glaive de douleur, et au nom de votre joie quand vous l’offriez à Dieu et que vous le vîtes accueilli dans le temple comme Rédempteur d’Israël, daignez intercéder pour nous. »

Cinquième dimanche

Cinquième douleur : La fuite en Égypte (Mt 2,14)
Cinquième joie : Le renversement des idoles d’Égypte (Is 19,1)

Prière :

« Saint Joseph, au nom de votre douleur, quand l’Ange vous dit de fuir en Égypte parce qu’Hérode voulait faire mourir Jésus, et au nom de votre joie quand vous l’arrachiez à ce péril en l’emportant dans vos bras, daignez intercéder pour nous. »

Sixième dimanche

Sixième douleur : Le retour d’Égypte (Mt 2,22)
Sixième joie : La vie avec Jésus et Marie à Nazareth (Lc 2,39)

Prière :

« Saint Joseph, au nom de votre douleur, quand, au retour d’Égypte, vous étiez plein d’inquiétude pour Jésus, et au nom de votre joie quand l’Ange vous dit d’aller à Nazareth, daignez intercéder pour nous. »

Septième dimanche

Septième douleur : La disparition de Jésus (Lc 2,45)
Septième joie : Jésus retrouvé dans le temple (Lc 2,46)

Prière :

« Saint Joseph, au nom de votre douleur, pendant les trois jours d’absence de Jésus, et au nom de votre joie en le retrouvant dans le temple, daignez intercéder pour nous. »

Lire aussi

Quel âge avait saint Joseph à la naissance de Jésus ?
Saint Joseph, gardien de la vie et de l’amour
Comment saint Joseph a-t-il accueilli sa paternité ?

Source : Aleteia

V.T-R.

Rendez-vous
22/03
Chemin de croix , Betton
22/03
Vendredi communautaire, Melesse
23/03
Rcf Alpha : Léontine Dolivet, Fréquence 96.3
23/03
Rencontre CE1, SAINT GREGOIRE
25/03
Témoignage autour de sa guérison , Eglise Jeanne d’Arc
29/03
Chemin de croix , Melesse
29/03
Vendredi communautaire, Betton
» Tous les évènements

Accueils Paroissiaux

Betton et Chevaigné / 02 99 55 81 33
Saint Grégoire / 02 99 68 97 67
Melesse et Montreuil-le-Gast / 02 99 66 11 80