Accueil > Actualités > Les Sacrements de désir
Les Sacrements de désir

En cette période difficile du Covid-19, nous sommes tous confinés à la maison, Confinement perçu comme une œuvre de charité afin de limiter la contamination du virus à d’autres. C’est un mal nécessaire qui nous coupe de nos relations vitales (l’homme : être de relation). Il nous coupe aussi physiquement de ce qui favorise notre sanctification que sont les sacrement de réconciliation et de communion.
Cependant Dieu ne peut être coupé de nous, ni ligoté par quoi que ce soit. Même en cas de péché, Dieu reste toujours fidèle. Ainsi, la communion avec Lui n’est pas que physique. La relation qui doit se perfectionner dans notre rapport avec Dieu en cette période de confinement c’est bien celui du désir : désirer Dieu par sa présence, par sa miséricorde et sa compassion.

La confession de désir

«  La confession individuelle et intégrale suivie de l’absolution demeure le seul mode ordinaire par lequel les fidèles se réconcilient avec Dieu et l’Église, sauf si une impossibilité physique ou morale dispense d’une telle confession.  » (Catéchisme de l’église Catholique n° 1484). Nous ne pouvons pas recevoir aujourd’hui le sacrement de pénitence.

La communion de désir ou communion spirituel est du même ordre, Voici ici une prière de Saint Alphonse Marie de Liguorie :

Puis cette autre prière proposée chaque matin par le Pape francois attribuée au cardinal Merry del Val (1865-1930) béatifié en 1953.

M.J.H.
Rendez-vous
11/10
Fête des châtaignes
21/10
Après-midi de convivialité, maison paroissiale de Melesse
22/10
Fête Du 100e anniversaire de saint Jean-Paul II, la cathédrale de Rennes
» Tous les évènements

Accueils Paroissiaux

Betton et Chevaigné / 02 99 55 81 33
Saint Grégoire / 02 99 68 97 67
Melesse et Montreuil-le-Gast / 02 99 66 11 80