Accueil > Actualités > La paroisse engagée dans la mise en place des couloirs humanitaires
La paroisse engagée dans la mise en place des couloirs humanitaires

« J’ai oublié le nom de la ville, mais j’ai le papier, confie Menifa Souleimane, les yeux encore rougis par les adieux avec sa soeur. Vendredi, cette réfugiée a quitté le Liban pour s’installer en France, dans le Puy-de-Dôme.
Jeudi, entourée de ses cinq enfants elle attendait à Beyrouth (Liban) le bus qui allait les emmener à l’aéroport. Elle avait sorti de son sac à main une carte de la France, un point rouge au milieu de l’hexagone, sa future maison : Saint-Georges-de-Mons. Le plus important, je veux que les enfants aillent à l’école, ils vont nous donner une grande maison, deux pièces, je ne veux rien de plus, juste la stabilité et la sécurité », se réjouissait la jeune maman de 33 ans, arrivée en France fin 2017 par le réseaux de couloirs Humanitaires.
C’est par ce meme réseau que la famille Alahmad a été accueillie fin mars 2018 par l’association paroissiale Tabgha Solidarité.
Mohamad, Batoule et leur petite fille Limm résident depuis 2 mois à Melesse et sont accompagnés par les bénévoles de l’association dans toutes les démarches nécessaires à leur insertion et à l’apprentissage du français.


D’ici fin 2018, 500 réfugiés doivent ainsi être accueillis dans toute la France, comme le prévoit l’accord signé en mars 2017 entre le ministère de l’Intérieur, et le ministère des Affaires étrangères, la Communauté de Sant’Egidio à l’initiative du projet, la Fédération Protestante de France, et la Fédération de l’Entraide protestante, la Conférence des évêques de France, le Secours catholique – Caritas France. Selon cet accord, les organisations chrétiennes financent l’accueil des réfugiés, l’Etat facilite l’octroi des visas et la reconnaissance du statut de réfugié.
Le projet va permettre l’arrivée en France, dans de bonnes conditions d’intégration, des personnes ayant fui la Syrie ou l’Irak, demandeuses de la protection internationale après le signalement de leur situation ainsi que leur accompagnement en vue d’une pleine intégration et inclusion en France, nous pouvons en avoir des nouvelles dans une Newsletter* éditée par les partenaires. Des témoignages y sont aussi partagés. ; des videos permettent de mieux comprendre le fonctionnement de ces Couloirs humanitaires .De Nombreux diocèse s’investissent dans cet accueil : à Besançon, un réseau de 900 bénévoles investi dans l´accueil des migrants, a accueilli cinq familles en huit mois par le biais des couloirs humanitaires.(reportage)
cliquer sur l’image

Les Couloirs Humanitaires s’inscrivent dans la démarche nationale de plaidoyer pour des voies sûres et légales de migration du Secours Catholique-Caritas France. Il constitue également un enjeu essentiel de la campagne globale sur les migrations.
Une enquête lancée en avril dernier permettant entre autre de mieux comprendre comment cela se passe, a déjà permis de recueillir une quarantaine de témoignages, à la fois de personnes accueillies et de collectifs bénévoles afin de valoriser les aspects positifs du projet.

*Newsletter N°2

MJH
Rendez-vous
24/05
Jean Vanier, le Sacrement de la Tendresse" : , Cinéma l’Arvor à Rennes
26/05
A la rencontre de notre Nouvel Evêque : Mgr Alexandre Joly, TV Rennes 35
» Tous les évènements

Accueils Paroissiaux

Betton et Chevaigné / 02 99 55 81 33
Saint Grégoire / 02 99 68 97 67
Melesse et Montreuil-le-Gast / 02 99 66 11 80