Diocèse de Rennes Silo Vatican Lectures du jour
Saint du jour :
Accueil > Actualités > Édito de Père Henri Chesnel !
Édito de Père Henri Chesnel !

À quelques jours de la fête de Pâques, permettez-moi de vous souhaiter de joyeuses fêtes de Pâques ! Cette fête peut vous rejoindre bien diversement en fonction de votre foi, de ce qu’il vous est donné de vivre en ce moment.

Quoi qu’il en soit, nous ne pouvons pas ignorer que célébrer Pâques, aujourd’hui comme hier, se fait au cœur d’un monde marqué par le mal, le doute, la violence. Est-il bien opportun et important, comme le font les chrétiens, de prétendre encore aujourd’hui que Jésus le Nazaréen et Fils de Dieu est ressuscité ? Ne pourrions-nous pas nous contenter de dire que son message a, d’une certaine manière, traversé les siècles ?

Pourtant, c’est bien dans la mort et la résurrection du Christ que la foi chrétienne prétend s’enraciner dès le début. « Si le Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est vide et vide aussi notre foi », disait déjà Paul aux Corinthiens. Et depuis Paul, toute la Tradition n’a cessé de proclamer que la foi, l’espérance et la charité des chrétiens sont fondées dans la résurrection de Jésus.

En effet, pour nous, les chrétiens, la résurrection de Jésus n’est pas une vérité à croire, elle n’est pas un dogme comme les autres. La résurrection est le fondement même de l’avenir du Royaume de Dieu. Tout espoir humain, toute utopie, toute action pour un monde nouveau se heurtent à la mort et à l’échec.

C’est bien l’expérience qu’ont vécue les apôtres face à la mort de Jésus. Ils ont dû faire face à l’écroulement de leur espérance. Ils ont connu l’amertume de ceux qui pensent s’être trompés ou avoir été trompés. Non seulement Jésus a connu la mort, mais sa petite communauté de disciples, sa première Église, elle aussi a connu la mort.

C’est pour cette raison aussi que ce témoignage du matin de Pâques est si important. Car c’est le témoignage d’un chemin qui va du désespoir et du doute vers la lumière d’une présence. Et c’est le chemin que nous ne cessons de reprendre tout au long de notre vie. Passant du doute à la foi, de la tiédeur à un élan nouveau, de la fermeture à l’ouverture au monde, nous ressuscitons, plus exactement, nous laissons la force de la résurrection imprégner peu à peu ce que nous sommes, ce que nous vivons.

Chaque fois que nous choisissons la vie, chaque fois que nous nous laissons brûler d’amour, chaque fois que nous faisons reculer la mort, la haine, la guerre, la violence, le mépris de l’autre, nous vivons en ressuscités avec le Christ. N’ayons pas peur de vivre au monde ! N’ayons pas peur des forces de la mort, Dieu nous a donné raison en Christ en le ressuscitant d’entre les morts.

P. Henri Chesnel
Curé de la paroisse saint Jean-Paul II

V.T.R.

Rendez-vous
26/05
Pas de permanence de confession, Église de Saint Grégoire
28/05
Pas de permanence de confession, Église de Saint Grégoire
29/05
Premières Communions, Église de Chevaigné
29/05
Premières Communions, Église de Betton
29/05
Premières Communions, Église de Melesse
31/05
M C R : pèlerinage à Lisieux, Lisieux
05/06
Premières Communions, Église de Saint Grégoire
» Tous les évènements

Accueils Paroissiaux

Betton et Chevaigné / 02 99 55 81 33
Saint Grégoire / 02 99 68 97 67
Melesse et Montreuil-le-Gast / 02 99 66 11 80