Accueil > Actualités > Edito de Père Erwan : l’Assomption ou le triomphe de l’humilité
Edito de Père Erwan : l’Assomption ou le triomphe de l’humilité

Le 15 août, les catholiques fêtent l’Assomption de la bienheureuse Vierge Marie, la mère de Jésus Christ. C’est-à-dire qu’ils célèbrent cette réalité transmise de génération en génération - bien que définit comme dogme qu’en 1950 - à savoir que "l’Immaculée Mère de Dieu, la Vierge Marie, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire céleste" (1). Bien qu’elle ne soit pas la seule à recevoir cette grâce - il nous faut citer Hénoch, grand-père de Noé, le prophète Elie et bien sûr Jésus Christ, élevé au ciel où il règne - l’assomption de Marie est toute particulière. Car cette petite fille d’une bourgade de Galilée appelée Nazareth se découvre elle-même comme l’humble servante (2) du Seigneur.

Dans le monde où nous vivons, il n’est pas évident que l’humilité et le service soient deux qualités qui conduisent au triomphe ; la force, la ténacité, l’audace, l’ingéniosité… viendraient plus vite à l’esprit pour penser à quelqu’un qui serait élevé à la gloire de nos sociétés. Par exemple, je ne pense pas que Marie serait panthéonisée en France. Car toute sa vie n’est que service et humilité. A aucun moment elle ne fait prévaloir son titre de mère du Christ. Même après la résurrection, dans les premières communautés chrétiennes, elle reste une femme parmi d’autres, toujours au service de la prière et des disciples de Jésus. Pas d’actions éclatantes, de première place, …

Alors, dans cette fête de l’Assomption, j’aimerais que chacun de nous puissions nous souvenir de toutes ces personnes qui, hier et aujourd’hui, dans nos histoires personnelles comme dans la grande histoire, ont servi humblement. Toutes ces petites mains qui ont aidé à construire ce que nous sommes et ce que ce monde est. Sans elles, rien ne serait durablement. Et même les ‘maîtres’ du monde ont à apprendre d’elles ; car être maître, responsable, avoir le pouvoir, ce ne peut être que pour servir les autres.

Avec la bienheureuse Marie, je souhaite donc bonne fête à toutes les humbles servantes et tous les humbles serviteurs de notre commune de Betton, de notre paroisse et de notre monde. Je forme le souhait que nos yeux s’ouvrent un peu plus sur votre travail de l’ombre. Et si parfois nous vous oublions dans nos remerciements, si parfois le monde vous oublie, sachez que quelqu’UN vous voit et saura vous récompenser.

P. Erwan Delahaye

(1) Pape Pie XII, 1e novembre 1950, Constitution dogmatique Munificentissimus Deus, § 44
(2) Évangile selon saint Luc, chapitre 1, versets 38 et 48

V.T-R.

Document(s) joint(s)

Rendez-vous
16/01
Secours catholique : après-midi de convivialité, Melesse
17/01
Formation Biblique : plonger dans l’enseignement de Saint Paul à travers la lettre aux Romains, Maison Dolivet Betton
18/01
Soirée louange, Eglise de Saint Grégoire
21/01
Alliance VITA : solidaires des plus fragiles, Rennes
24/01
Alpha couple, Rennes
26/01
Festival des JMJ près de chez nous, Saint Pern
28/01
Alliance VITA : solidaires des plus fragiles, Rennes
» Tous les évènements

Accueils Paroissiaux

Betton et Chevaigné / 02 99 55 81 33
Saint Grégoire / 02 99 68 97 67
Melesse et Montreuil-le-Gast / 02 99 66 11 80