Accueil > Actualités > 2 Fevrier 2020 : Grande fête à Melesse autour du Père LEROY
2 Fevrier 2020 : Grande fête à Melesse autour du Père LEROY

Le Père Eugène Leroy est né le 30 janvier 1920. Il a été ordonné prêtre le 30 juin 1947 et nommé à Melesse en 1954. Le Dimanche 2 Février Nous fêtions ses 100 années.
Voici ce petit texte poétique qu’un Melessien témoin de son parcours nous a partagé :

Parcours Melessien d’un jeune Abbé chétif.

Il était une fois voici plus de 50 ans à Melesse,
Ce joli bourg rural aux diverses richesses
Où l’activité sportive c’était « bonjour tristesse. »

Et voici qu’un jour en 1954 nous est arrivé
Un jeune vicaire chétif, convalescent, et très fatigué.
L’archevêché l’envoyait à Melesse pour s’y reposer.
Au presbytère, il y avait déjà le recteur et un abbé.
L’abbé Leroy va les rejoindre. Grand convalescent, il est fragilisé.
Ce jeune prêtre instituteur se remettait de la tuberculose.
Pour cet enseignant malade, les portes de l’école étaient closes.
Mais au service d’une paroisse, il pouvait y faire de petites choses.
Ce jeune abbé, d’allure fébrile, faisait pitié à certains.
« Il ne vivra pas vieux » : disaient certains paroissiens.
Peu d’entre eux imaginaient un tel destin.
A Melesse, la vie au presbytère était austère.
Dans notre paroisse, il prit le poste de second vicaire
Auprès d’un vieux recteur et sa bonne…. Morose !!! était le presbytère.
Cette ambiance, pour l’abbé Leroy ne convenait guère,
Ils se plaisait mieux en dehors…. Vive le grand air !
Il parcoura la campagne, et prenant ses repères,
S’aperçut très vite qu’il y avait des choses à faire.
S’occuper des jeunes devint très tôt sa passion ;
Créer un club de foot fut sa première réalisation.
Puis il créa le cinéma itinérant,
S’entourant de braves bénévoles évidemment.
Dans les communes voisines, il projetait ses films également.
La moto, c’était au début son moyen de déplacement.
Est-ce la bonne formule pour un convalescent ???
Vous le lui demandez, il dira : « oui » forcément !
Tel un chevalier sans peur, il enfourchait sa monture.

Avec sa soutane, ces grosses lunettes, ce motard avait l’air d’un dur.
On oublia très vite sa santé précaire
Tellement il était fonceur… et téméraire.
Une fois le foot lancé, il développa d’autres idées.
Le cross-country fit de la J.A. La notoriété.
Nos crossmen disputèrent le national dès les premières années.
Nos jeunes coureurs Melessien ont ainsi découvert la France
Et durant ces glorieuses années, glané maintes récompenses.

Ensuite l’abbé lança le basket et le volley,
Le ping-pong, le judo, et bien d’autres activités,
Qui firent du patro « JA Melesse » une grande renommée.
Il y avait aussi un genre de bureau (bis) A.N.P.E. chez l’abbé,
Avec lui les jeunes qui cherchaient du travail étaient casés .
car Labbé Leroy auprès des grands patrons
Avait ses contacts, entretenait d’excellentes relations.
Il avait également la fibre des bâtisseurs,
Fit construire un patro sur le terrain de religieuses « les bonnes sœurs »
Avec de braves gens, artisans, commerçants, ouvriers et paysans.
C’est devenu aujourd’hui la salle polyvalente communale… « le patro d’avant. »
N’oublions pas qu’elle fut construite principalement par les bénévoles.
Il a fait aussi découvrir l’Europe aux jeunes, du nord au sud, et le Tyrol
En organisant chaque année des voyages à l’étranger.
Quels bons souvenirs pour ceux qui y ont participé.
Puis il y a eu les colonies de vacances.
Devenues plus tard centres de vacances.
Et pour compléter la panoplie
la maison familiale de Clairevie.
ça a failli être aussi le grand hôtel de Gavarnie.
Pour ceux qui, partis loin de leur famille, de leur pays,
Il s’improvisa correspondant des soldats en Algérie,
Avec ce bulletin de liaison entre les soldats du pays.
Cette longue énumération
N’est qu’un résumé de son action,
tout vous raconter serait trop long.
S’il est resté jeune, c’est grâce à son action, son ambition.
Heureusement qu’il n’avait pas de santé ce jeune abbé.
car nul ne sait comment on aurait pu l’arrêter.
Les soucis, les tracas, entreprendre, c’était sa vie,
C’est pour cela qu’il n’a pas vieilli.
Reconnaissons tous, son mérite aujourd’hui,
Disant lui : Merci !... Merci !... Grand merci !...
Et nous pouvons l’applaudir chaleureusement aussi.

Quelques PHOTOS de cette si belle journée !

....et même une courte video amateur !

Hommage :

MJH
Rendez-vous
11/10
Fête des châtaignes
04/11
Préparer les sacrements de l’initiation chrétienne à l’âge adulte : rencontre d’information , Maison Dolivet Betton
» Tous les évènements

Accueils Paroissiaux

Betton et Chevaigné / 02 99 55 81 33
Saint Grégoire / 02 99 68 97 67
Melesse et Montreuil-le-Gast / 02 99 66 11 80